Présentation

Des «anti-sectes», une poignée de parlementaires en chefs de files, mènent depuis plusieurs années une campagne de désinformation et de harcèlement à l'encontre des Témoins de Jéhovah dans le but de faire interdire ce mouvement en France. Ils s’évertuent à désinformer le public, répandant de fausses informations, dénigrant, interprétant les faits à leur convenance, n’hésitant pas parfois à enfreindre les lois.

Ces fausses informations, diffusées par des médias toujours prêts à  maintenir une audience avec des sujets dramatisés à l’excès, nous les retrouvons en abondance sur Internet. Quantité de gens, dépourvus de tout esprit critique, les répètent à l’envie, les présentant comme des vérités.

Vous verrez comment est diffusée une information à sens unique, vous verrez comment des non-événements sont montés en épingle, vous verrez comment sont organisées des actions ciblées et des campagnes de diffamation contre les Témoins de Jéhovah. Il vous apparaîtra alors clairement que ces actions visent bien un seul et même objectif: faire disparaitre une minorité religieuse.

Ces pages ont été mises en ligne en juillet 2006, après l’annonce de la création de la commission d’enquête parlementaire 2006 «relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs».

Dans la lignée des précédentes commissions «Les sectes en France» (1995)  et «Les sectes et l'argent» (1999) celle-ci fut mise en place pour porter un nouveau coup, si possible fatal, à sa cible principale: les Témoins de Jéhovah.

La médiocrité du travail de cette commission a été soulignée par nombre d’observateurs: manipulations des chiffres, absence totale d’objectivité, instruction à charge contre les Témoins de Jéhovah, scénario rédigé à l’avance, propositions inadéquates,… Finalement la commission ne sauva sa crédibilité que par une grotesque médiatisation des «Tabitha’s place ».

L’audition du représentant de l'administration M. Didier Leschi expliquant ce que disent la loi et la jurisprudence fut vécue comme un drame par les membres de la commission : les Témoins de Jéhovah sont une association cultuelle reconnue !

«Les Témoins de Jéhovah sont une religion» D. Leschi, chef du bureau central des cultes au ministère de l'Intérieur, 17 octobre 2006